Avé Cyril le croisé,

article-lignac.jpg

Cyril Lignac peut déclarer la croisade contre la malbouffe ouverte depuis que les 2 épisodes de « Vive la Cantine » ont été diffusés sur M6, les 2 derniers mardis de septembre à 20H50.

Le minois sympathique, les traits un peu tirés sur un teint de plus en plus parisien, notre aveyronnais a bien du fil à retordre dans les cantines scolaires de France et de Navarre.

Plus ou moins naturel, notre chef prône les produits frais envers et contre tous, le fruit et légume à toute heure du jour et de la nuit, il est accompagné dans son projet de jouvence par le Docteur Cohen, nutritionniste de son état, télévisuel à loisir.

On sent la prod pas loin, je m’explique, tout le périple culinaire de Cyril est étroitement bordé, parsemé d’interviews express monté à l’extrême !

Résultat des courses, le miracle a bien lieu : Avant on mangeait mal, dangereusement mal au lycée de Créteil, le chef était dépressif, sa brigade dissolue dans la morosité puis Cyril, le chevalier blanc du goût frais est arrivé sur son scooter bleuté affublé de son tablier blanc brodé aux armes de Cyril Lignac, le justicier du bonheur, tout est bien qui finit bien et aujourd’hui à Créteil tout le monde revit, le chef est fun, son équipe en folie, le « Salad Bar » est ouvert, pour un peu on se croirait au Club Med, les fruits et légumes chantent dans les assiettes et dans les estomacs repus, les élèves en redemandent…

Mais le conte de fée a une fin, Cyril repart vers d’autres cieux et on est en droit de se demander combien de temps la magie de la télé va-t-elle encore opérer ? Le dossier est désormais dans les mains du président de région, merci Cyril, joli coup !

Gustativement vôtre.

Julia Santi

Une réponse à “Avé Cyril le croisé,”

  1. leonor dit :

    quoi ! de mon temps c’était l’exeption qui confirmait la règle,
    maintenant un cas isolé deviendrait-il une généralité ?
    le chevalier blanc a bien du souci à se faire pour satisfaire toutes les chaines de restauration
    de quoi, se mettre la rate au court-bouillon
    bisous

Laisser un commentaire