Ah ! La Pompadour !

jeanne200.jpg

Quelle femme cette Jeanne Poisson ! La mini série « Jeanne Poisson, marquise de Pompadour » diffusée sur France 2 à 20H50, les 16 et 17 octobre derniers aura fini de me convaincre de la classe de la grande dame.


Hélène de Fougerolles y est pour beaucoup, son interprétation de la jeune roturière à la digne tubarde est si juste. Une rose flamboyante à la bouche de Louis XV, quel panache !
Me voilà tout à fait conquise par la fiction télé en costume sauce service public. Qui l’eût cru ?

Moi qui m’attendais à une Sisi crinolinante toute auréolée du stupre de Madame de Merteuil, ambiance « Si Versailles m’était conté », mais point n’en fut ! Je crois même que la plus troublante dans cette fresque des lumières fut Charlotte en reine de France, et quand De Turckheim monte aux créneaux du château, ça donne ça… Du lourd, 2 bonnes soirées télé où on laisse le téléphone sonner dans le vide en prenant la précaution d’envoyer les enfants se coucher bien tôt.
Mais revenons à la belle Hélène, à son teint de porcelaine ourlé d’une bouche abricot acidulé, un esprit vif pris dans les filets de la passion amoureuse servi par un regard redoutable, résultat des courses : l’actrice tient la dragée haute à Vincent Perez dans ce conte historique romanesque. Fanfan la tulipe de Gérard Krawczyk lui aura servi de training à un rôle qui colle à sa carrière comme une mascotte providentielle.

De la Plage avec Leornardo au Raid ou Incontrôlable avec Michael Youn, Hélène est là où on ne l’attend pas et c’est justement ce qui fait son charme. Retrouvons la actuellement dans les Aristo toujours aux côtés de Charlotte et bientôt dans le film de Maïwenn Lebesco : « Pardonnez-moi » sortie prévue le 29 novembre et dans quelques mois à la télé !

Alors pardonnez-moi à votre tour de toujours succomber aux charmes de la Pompadour même quelques siècles plus tard.

Pompadourement vôtre.

Julia Santi

Laisser un commentaire