France télécolo

lephant.jpg

Surfant sur une prise de conscience nécessaire et inévitable qu’est celle de la protection de la planète, la télévision elle aussi se fait la caisse de résonnance extraordinnaire de ce phénomène.

Dernier exemple en date, la diffusion ce soir du documentaire de Yann Arthus Bertrand, intitulé « Vu du ciel » à 20h50 sur France 2. Au cours de cette soirée, le célèbre photographe propose une série de clichés afin de sensibiliser une fois de plus le grand public à la cause écologique.

La période est propice dans l’ensemble du domaine médiatique à ce type de programme (le film d’Algore, « Une vérité qui dérange », les émissions de télévision telle « Ushuaïa Nature », « En terre inconnue », « Vu du ciel »).

Après une télévision du « réelle », après celle du coaching voici donc une télévision de prise de conscience qui doit faire réagir la population face à une grande cause. Ce qui est tout de même singulier dans ce type de programmes c’est que l’on passe uniquement par le canal de la rêverie et de l’émerviellement, celui de l’explication pragmatique est totalement banni car il n’est en rien adapté au format des 20h50.

La télévision peut elle avoir une vraie incidence citoyenne sur nos comportements ?

De cette manière, la télévision permet de créer une fois de plus un nouveau type de lien social en associant tout un chacun face à une grande cause. Ce type d’émissions devient « à la mode » car en plus d’une qualité plastique indéniable, le combat engagé parle à chacun. Un esprit de respect envahie alors chacun des téléspectateurs. Ce type d’émissions joue également sur le registre de la véracité à l’état pure. Pas de plateaux, que du concret, pas de mise en scène avec des protagonistes qui veulent faire passer des messages, on présente la réalité telle qu’elle est. Tout le futil et l’emballage que l’on peut retrouver autour d’autres programmes et ainsi enlevé pour adresser de ce fait un message plus fort.

SONDAGE : Comment percevez vous le traitement médiatique du changement climatique ?

J’avais déjà parler il y a peu d’un projet d’émission de « dénonciation » des actes non civiques. La mode va-t-elle perdurée et va-t-on voir fleurir pléiade d’émissions de « services publiques » de manière à améliorer notre quotidien ? Si les scores le confirme, la tendance va sans aucun doute s’accentuer.

Face à un discours politique de plus en plus nébuleux pour l’auditoire, la télévision se doit elle de prendre le relais des grandes questions de société afin de sensibiliser et de les placer au coeur du débat ? La télévision est elle un objet adéquat pour débattre des questions de société en profondeur ?

Pour aller encore plus loin sur ces questions d’environnement et de protection de la nature rendez vous ici :

DEFIPOURLARERRE

ACTION CARBONE

Laisser un commentaire