Mutations dans la publicité

0003doscarre41.jpg

On essaie à tout prie de l’éviter dès que l’on regarde la TV et pourtant elle s’infiltre de partout. J’ai nommé la publicité.

Surveillé par le CSA, le temps de diffusion publicitaire (12 minutes de publicité maximum par plage d’une heure de programmes et pas de coupures pub pendant les émissions de flux de France télé) est scrupulement analysé.
Pour que la publicité ne devienne pas le rebutoir ultime, les marketeux de la télévision crée de l’événement autour de la publicité (et notamment la première publicité en direct) et maintenant c’est au tour des spots d’un ton plus « adulte » d’apparaître. En effet TF1, pouliche d’or pour tout les publicitaires, va proposer le 26 Novembre prochain une publicité de 90 secondes pour Manix où d’après les experts de l’advert, « l’amour physique sera suggéré« … Ouf on a eu chaud, la première pub porno n’était pas loin.

Cependant, il est à noter que la législation du CSA n’autorise pas les indications de préventions des jeunes publics face à la publicité. On peut craindre qu’après une publicté pour une barre chocolatée MilkHa, un enfant de bas âge (pas encore couché) puisse tomber sur une publicité qui sans dévoiler de manière exhaustive sera tout de même assez objective pour être comprise par un jeune ?

Va-t-on voir des publicités interdites à des tranches de public ? Personnelement je n’y crois pas étant donné la diffusion déjà effective des spots de sécurité routière ou du cancer qui sont déjà d’une extrême viloence et qui sont diffusés à des horaires fluctuants et de grande écoute. Cependant, la violence télé (et dans ce cas ci la publicité) dois pouvoir se justifier et dans le cas d’un but merchantile je n’y vois pas une justification nécessaire si ce n’est que de créer du buzz (chose à laquelle je participe…).

Autre innovation de la publicté qui va arriver dans moins de 2 mois, il s’agit de la possibilité pour les grandes surfaces de proposer des spots télé. 2 ans après l’ouverture de la publicité pour les magazines de presse, l’ouverture à la publicté des grandes surfaces va probablement engendrer une déperdition de la qualité des spots. De manière objective, les spots actuels (malgrès le message transmis) sont d’une qualité plastique assez bonne. L’arrivée des grandes surfaces va probablement entraîner des spots indigestes ou poireaux carottes et couches culottes traverseront l’écran sur fond vert flashi… Je connais déjà cela pour l’avoir vu à la télévision australienne et je peux garantir que le résultat est vomitif.

En fin de compte, la publicité se diversifie quelque peu et ce à cause de plusieurs raisons. Tout d’abord la baisse sensible de l’écoute télé (en pdm et non en terme de temps) qui pour les chaînes signifie une baisse des revenus pub d’où la nécessité d’ouvrir à de nouveaux opérateurs. Cette baisse de l’indice d’écoute s’explique en partie par la place croissante que prend l’Internet dans l’utilisation des mass médias. En second lieu, on peut d’attendre prochainement à ce que le service publque succombe lui aussi à plus de publicité puisqu’une idée semble être à l’étude, accordant aux chaînes publique de couper leurs programmes avec de la publicité.

Alors peut être la fameuse maxime de Mr Le Lay (1) deviendra-t-elle règle de base pour l’ensemble du PAF ?

(1) : « Il y a beaucoup de façons de parler de la télévision. Mais dans une perspective ‘business’, soyons réaliste : à la base, le métier de TF1, c’est d’aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit.
[…]
Or pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible.
[…]« 

5 Réponses à “Mutations dans la publicité”

  1. leonor dit :

    le monde entier est en mutation…
    bien à toi annuairetv

  2. MikeHiatus dit :

    Très bon article!

    Tu es sûr que les grandes surfaces vont avoir le droit de faire des spots publicitaires?
    Car il existe une loi qui leur interdit la pub pour ne pas tuer les commerces de proximités.

  3. annuairetv dit :

    Sûr, cette loi va changer c’est comme pour les quotidiens qui ont obtenu cette autorisation il a déjà deux ans.

    Donc dès Janvier ça va faire mal !

  4. MikeHiatus dit :

    annuairetv said:

    Sûr, cette loi va changer c’est comme pour les quotidiens qui ont obtenu cette autorisation il a déjà deux ans.
    Donc dès Janvier ça va faire mal !

    Oui, un professeur m’en a parlé en cours cette semaine. J’ai tout de suite pensé à ton article ;) .

    Plus de publicité, visiblement on a pas le choix. Mais est-ce que ca veux dire moins de redevance Télé?

  5. annuairetv dit :

    Oula que non, la redevance va bien évidemment rester la même. Peut être même qu’une hausse va être à l’étude (la redevance n’est que pour les chaînes publiques et non pour les chaînes privées que sont TF1, Canal + ou encore M6 etc…)

    PS : A noter le cadeau de Martin Bouygues (oui oui il peut faire des cadeaux) via TF1 qui offre gracieusement son premier écran pub de 2007 pour les hypermarchés U pour 0 € et 0 centimes !

    2007 va donc commencer sur les chapeaux de roues !

Laisser un commentaire